L’Association tiendra, le 23 novembre 2022, sa 22e Conférence annuelle intitulée L’histoire oubliée : mieux comprendre l’identité autochtone. La conférence sera suivie d’un cocktail et d’une séance de dédicaces.  

Nous vous rappelons que la direction de l’Université libère les cadres et professionnels pour participer à cette activité de formation. 

Inscription requise par le biais du formulaire d’inscription.

Date limite d’inscription : 16 novembre


 

L’histoire oubliée : mieux comprendre l’identité autochtone

La quête identitaire constitue l’élément clé de l’œuvre de Michel Jean. Il puise dans l’histoire de son clan, les souvenirs nécessaires à mettre en relief celle des peuples des Premières Nations, trop souvent ignorée.

Quelle part de nos ancêtres demeure en nous ? Comment retrouver ses racines après le génocide commis par le gouvernement canadien ? Retrouver sa fierté et la transmettre à travers les romans pour convaincre un livre à la fois.

Conférencier : Michel Jean 

Michel Jean est un écrivain innu de Mashteuiatsh, au Lac Saint-Jean, chef d’antenne, journaliste d’enquête primé et apprécié du public.

Le Conseil des arts et des lettres vient de lui décerner l’insigne de Compagnon de l’Ordre des arts et des lettres du Québec. Une distinction qui honore les personnes ayant contribué de manière remarquable, par leur engagement et leur dévouement, au développement, à la promotion ou au rayonnement des arts et des lettres du Québec.

Sa bibliographie s’élève à 10 livres, dont les ventes représentent quelque 310 000 exemplaires au Québec.

Kukum qui raconte la vie de son arrière-grand-mère Almanda, a été le roman le plus vendu au Québec en 2021 et le deuxième en 2020. Toujours présent au palmarès des ventes au Québec, Kukum ne cesse de recevoir les distinctions les plus hautes; récipiendaire du Prix France-Québec 2020, lauréat du Prix VLEEL 2020, du Prix Nature Nomade 2021, du Combat national des livres de la Société Radio-Canada 2021, du Prix du Club des irrésistibles des Bibliothèques de Montréal 2022, du Prix Étincelles Francheville 2022. Le magazine l’Actualité l’a également inscrit dans la prestigieuse liste des 25 romans qui ont défini le Québec.  

Michel Jean a également dirigé avec succès deux recueils de nouvelles mettant de l’avant d’autres voix autochtones, Amun (2016) et Wapke (2021) salué par le Prix Aurora-Boréal 2022.

Ses livres sont traduits en allemand, en espagnol et bientôt en anglais. L’histoire de son arrière-arrière-grand-mère fait aussi le bonheur des lecteurs dans plusieurs autres pays, dont l’Allemagne, l’Autriche, où il se classe parmi les meilleures ventes, la Suisse, la Belgique, la France et l’Espagne. Les droits d’adaptation télévisuelle de Kukum, ont été vendus ainsi qu’une option cinématographique de son dernier roman Tiohtià:ke qui raconte la vie de ces autochtones errant dans les rues des métropoles dans l’indifférence générale.

Son engagement et ses racines autochtones résonnent dans ses écrits.

La quête identitaire constitue l’élément clé de son œuvre. Il puise dans l’histoire de son clan, les souvenirs nécessaires à mettre en relief celle des peuples des Premières Nations. Une réalité, une douleur, des cicatrices profondes, trop souvent ignorées.

ATUK INC. juin 2022

Crédit photo : Julien Faugère

Date : mercredi 23 novembre 2022

Horaire de l’après-midi :

14 h – Conférence
Amphithéâtre Ernest-Cormier (K-500), Pavillon Roger-Gaudry
2900, boulevard Edouard-Montpetit
(Saint-Hyacinthe : en visioconférence au local 2108)

15 h 45 – Cocktail et séance de dédicaces
Hall d’honneur (L-400), Pavillon Roger-Gaudry

Je m’inscris

Date : mercredi 23 novembre 2022

Horaire de l’après-midi :

14 h – Conférence
Amphithéâtre Ernest-Cormier (K-500), Pavillon Roger-Gaudry
2900, boulevard Edouard-Montpetit
(Saint-Hyacinthe : en visioconférence au local 2108)

15 h 45 – Cocktail et séance de dédicaces
Hall d’honneur (L-400), Pavillon Roger-Gaudry

 

Je m’inscris

L’Association tiendra, le 23 novembre 2022, sa 22e Conférence annuelle intitulée L’histoire oubliée : mieux comprendre l’identité autochtone. La conférence sera suivie d’un cocktail et d’une séance de dédicaces.

Nous vous rappelons que la direction de l’Université libère les cadres et professionnels pour participer à cette activité de formation. 

Inscription requise par le biais du formulaire d’inscription.

Date limite d’inscription : 16 novembre


 

L’histoire oubliée : mieux comprendre l’identité autochtone

La quête identitaire constitue l’élément clé de l’œuvre de Michel Jean. Il puise dans l’histoire de son clan, les souvenirs nécessaires à mettre en relief celle des peuples des Premières Nations, trop souvent ignorée.

Quelle part de nos ancêtres demeure en nous ? Comment retrouver ses racines après le génocide commis par le gouvernement canadien ? Retrouver sa fierté et la transmettre à travers les romans pour convaincre un livre à la fois.

Conférencier : Michel Jean 

Michel Jean est un écrivain innu de Mashteuiatsh, au Lac Saint-Jean, chef d’antenne, journaliste d’enquête primé et apprécié du public.

Le Conseil des arts et des lettres vient de lui décerner l’insigne de Compagnon de l’Ordre des arts et des lettres du Québec. Une distinction qui honore les personnes ayant contribué de manière remarquable, par leur engagement et leur dévouement, au développement, à la promotion ou au rayonnement des arts et des lettres du Québec.

Sa bibliographie s’élève à 10 livres, dont les ventes représentent quelque 310 000 exemplaires au Québec.

Kukum qui raconte la vie de son arrière-grand-mère Almanda, a été le roman le plus vendu au Québec en 2021 et le deuxième en 2020. Toujours présent au palmarès des ventes au Québec, Kukum ne cesse de recevoir les distinctions les plus hautes; récipiendaire du Prix France-Québec 2020, lauréat du Prix VLEEL 2020, du Prix Nature Nomade 2021, du Combat national des livres de la Société Radio-Canada 2021, du Prix du Club des irrésistibles des Bibliothèques de Montréal 2022, du Prix Étincelles Francheville 2022. Le magazine l’Actualité l’a également inscrit dans la prestigieuse liste des 25 romans qui ont défini le Québec.  

Michel Jean a également dirigé avec succès deux recueils de nouvelles mettant de l’avant d’autres voix autochtones, Amun (2016) et Wapke (2021) salué par le Prix Aurora-Boréal 2022.

Ses livres sont traduits en allemand, en espagnol et bientôt en anglais. L’histoire de son arrière-arrière-grand-mère fait aussi le bonheur des lecteurs dans plusieurs autres pays, dont l’Allemagne, l’Autriche, où il se classe parmi les meilleures ventes, la Suisse, la Belgique, la France et l’Espagne. Les droits d’adaptation télévisuelle de Kukum, ont été vendus ainsi qu’une option cinématographique de son dernier roman Tiohtià:ke qui raconte la vie de ces autochtones errant dans les rues des métropoles dans l’indifférence générale.

Son engagement et ses racines autochtones résonnent dans ses écrits.

La quête identitaire constitue l’élément clé de son œuvre. Il puise dans l’histoire de son clan, les souvenirs nécessaires à mettre en relief celle des peuples des Premières Nations. Une réalité, une douleur, des cicatrices profondes, trop souvent ignorées.

ATUK INC. juin 2022

Crédit photo : Julien Faugère

Je m’inscris